Actualités

Compte-rendu de l’assemblée générale du 23 mars 2019 Les Amis de Jean Guéhenno

L’assemblée générale de l’association « Les Amis de Jean Guéhenno » s’est tenue le samedi 23 mars 2019, à la Maison des Associations de Fougères.


Étaient présents : Patrick Bachelier, Claude Delafosse, Martine Ferrand (Présidente du cercle de généalogie du Pays de Fougères), Danielle Gautier, Jean-François Helleux, Liliane Jamin (Association la Sirène), Michel Malle, Michèle Mourot-Laborne, Maria Kouyaté, Jean-Kely Paulhan, André Serrand, François Roussiau, Jacques Thouroude, Berthilde Trubert.

Absents excusés : Claudine Bachelier, David Ball, Georges Bougeard, Bertrand Cabioch (proviseur du lycée Jean Guéhenno), Thierry Deplanche, Association Marie Le Franc, Jeanne Étoré-Lortholary, Jean-Paul Gallais, Luc Grigol, Marcel Hodebert, Florent Le Bot, André Marivin, Jacques Mény (Pdt des Amis de Jean Giono), Maryvonne Paulhan, Paul Phocas, Jean Samoël, Guy Sat, Patricia Sustrac (Société des Amis de Max Jacob), Évelyne Gautier-Le Bail (adjointe au maire de Fougères pour le patrimoine et le tourisme et conseillère régionale)


Ordre du jour :

1 - Examen du projet de budget 2019,

2 - Point sur les projets de publications et d’éditions,

3 - Informations et communications, et site internet,

4 - Bilan des actions menées par notre Association,

5 - Écriture du projet associatif,

6 - Projet soumis par André Serrand (membre de notre Association),

7 - Projet de Gérard Fourel (Fougères l’ouvrière),

8 - Compte rendu des réunions avec M. le Maire, Louis Feuvrier et l’adjointe à la culture, Mme Evelyne Gautier-Lebail du 23 janvier dernier, et celle du 14 mars avec les animateurs du Patrimoine et leur Directrice, Mme Evelyne Charrier,

9 - Questions diverses.

&&&

Le président Michel Malle, après avoir souhaité la bienvenue à l’assemblée, se réjouit du dynamisme de notre association en 2018 et 2019, notamment de la force de la relation renouée avec le lycée Jean Guéhenno de Fougères.

 

 

1 - Examen du projet de budget 2019

Adhérents : au 23 mars 2019 :

95 adhérents, dont 7 couples et 10 personnes morales ; à ce jour, 43 adhérents ont payé leur cotisation, dont 6 personnes morales

Pour rappel : 2017 : 94 adhérents, 65 cotisations réglées

Produits vendus en 2018 : Cahiers : n°5 : 4 exemplaires, n° 6 : 31 exemplaires

Correspondance Guéhenno-Mauriac : 26 exemplaires, dont 15 à Guy Sat

 

Budget prévisionnel 2019

Dépenses                                                                                              

60-Achats : 250€

61-Services extérieurs : 6 000 €

  • Prestations de service : 5 650 €
    Catalogue expo : 500 € 
    Chroniques « européennes » : 2 500 €
    Cahiers n° 7 : 1 200 €
    Correspondance Chamson-Guéhenno : 900 €     
    Site Internet : 300 €
    Reprographie : 250 €
  • Loyers : 150 €
  • Primes assurance : 200 €

62- Autres services extérieurs : 700 €

  • Déplacements : 200 €
  • Affranchissement : 300 €
  • Cotisations versées : 200 €

63- Frais financiers : 50 €

Total des dépenses : 7 000 €

 

Recettes

70 – Ventes de produits : 1 000 €

71- Subvention Ville : 200 €

72- Cotisations adhérents : 2 200 €

Total des recettes : 3 400 €

 

Résultat de l’exercice : Déficit : 3 600 €

 

 

2 – Point sur les projets de publications et d’éditions

Patrick Bachelier fait savoir qu’il est encore très loin d’avoir finalisé le travail de la correspondance Guéhenno/Genevoix et qu’il ne sera pas prêt pour 2019. Sur ce dernier point, il est rappelé qu’une cérémonie de « panthéonisation », pour « Ceux de 14 » et Genevoix aura lieu cette année, et qu’elle peut être source d’idées pour une action.

 

Guy Sat a pratiquement finalisé le projet de la correspondance Chamson/Guéhenno ; il a transmis ce message :

« La Correspondance André Chamson–Jean Guéhenno est presque prête ! Micheline Cellier-Gelly et moi-même avons mis la dernière main à l’appareil critique et à la mise en forme des lettres. La bibliographie sera bientôt élaborée, et il ne restera plus qu’à établir l’index des noms, des œuvres et des périodiques. L’ensemble sera aussitôt soumis à nos relecteurs, au premier rang desquels Frédérique Hébrard, la fille d’André Chamson. Puis le moment sera venu d’entamer notre réflexion sur une solution éditoriale pour cette correspondance inédite d’un peu moins de cent lettres échangées, entre 1927 et 1961, par deux écrivains d’inspirations dissemblables. Au fil de ces courriers, nous assistons aux débats intellectuels de l’entre-deux-guerres, à la construction de l’hebdomadaire Vendredi, à la « drôle de guerre » et à l’Occupation vécus par leurs auteurs ; enfin, nous pénétrons dans les arcanes de l’élection à l’Académie de Jean Guéhenno. »

Le projet de l’édition des chroniques du Figaro (préface de Jean-Marie Guéhenno et annoté par Jean-Kely Paulhan) est suivi par Michèle Mourot, Jacques Thouroude et Michel Malle. Il a été a pris contact (rendez-vous le 15 février) avec la directrice des Éditions de Ouest-France qui a donné le montant suivant de l’édition 4,86 € pour 500 ex. et 7,20 € pour 300 ex. Un nouveau rendez-vous est fixé le 29 mars prochain pour définir les modalités techniques et financières d’une publication éventuelle. Ce dossier est également accompagné par Jean-Kely Paulhan qui a pris des contacts, notamment avec la Fondation Jean Jaurès par l’intermédiaire de Gilles Candar, très intéressé par ce projet. À cet effet, Jean-Kely Paulhan a eu un rendez le 18 mars dernier. Gilles Candar a laissé penser qu’entre la Fondation Jaurès et la Fondation Schumann, nous pourrions peut-être obtenir des aides financières.

À ce sujet, Jean-Kely Paulhan fait remarquer : « si nous y arrivons, je préfère un éditeur à une publication par nos soins, car seul un vrai éditeur est en mesure d’assurer un travail de promotion efficace du texte. Je n’ai pas dans mon message liminaire parlé de notre éventuelle participation financière à l’édition, car il m’a semblé que cette question intervenait dans un second plan. »

Le 21 mars, Jean-Kely Paulhan a reçu un appel téléphonique de M. Louis de Genouillac responsable des dotations de la Fondation de l’Académie française précisant que nous serions en mesure de recevoir une aide. Toutefois, la commission chargée de cette mission ne se réunit qu’une fois par an, en octobre, et ne prend pas de décision avant décembre. Jean-Kely Paulhan lui a confirmé notre candidature et lui a adressé le texte complet.

D’autres éditeurs, dont Bartillat, ont manifesté leur intérêt, Jean-Kely Paulhan nous informera des différents retours après les rendez-vous prévus auprès des éditeurs.

Michel Mourot nous présente le projet du catalogue de l’exposition d’octobre 2018 (24 pages format A4). La parution est prévue pour le mois de mai ou juin, le tirage serait de 300 exemplaires qui seront distribués afin de mieux faire connaître notre association. Nous bénéficions du concours précieux de deux photographes, Gilbert Delaunay et François Bazire. Il est évoqué par Jean-François Helleux la nécessité de fixer un prix, fût-il minime car la gratuité à ses limites.

 

Articles prévus pour notre Cahier n°7 :

L’historien Gilles Candar (Cahiers Jaurès, Fondation Jean Jaurès) accepte de faire partie de notre futur comité de rédaction et Jean-Kely Paulhan va solliciter Jean-Pierre Rioux. Il va de soi qu’il compte aussi sur l’équipe (composée de Patrick Bachelier, Michèle Mourot-Laborne, Jacques Thouroude et François Roussiau) qui s’est occupée des Cahiers depuis leur création, sans laquelle cette nouvelle série perdrait de son dynamisme. La création d’un comité de rédaction avec Gilles Candar et Jean-Pierre Rioux nous permettrait d’avoir une lisibilité entre autres d’avoir une lisibilité sur le site Cairn.

 

Le sommaire serait composé ainsi :

Ø  Alain Feutry, Un homme libre, 

Ø  Didier Deleris (Jean-Kely Paulhan a repris contact avec D. Deleris, qui a accepté par ailleurs l’insertion dans notre site de son article sur Guéhenno et Vendredi, dans Le Pays de Fougères en 1986)

Ø  Une lettre de Grasset à Guéhenno sur son Journal d’une « révolution », avril 1939

Ø  Une lettre de Guéhenno (Europe) à Jean Proal

Ø  Une lettre d’Henri Thomas à Guéhenno sur La Mort des autres, mars 1968

Ø  Petit compte rendu du n° de Quinzinzili sur Lucien Bourgeois, quelques lignes de Jean-Kely Paulhan,

Ø  Guy Sat, sur la correspondance Mauriac-Guéhenno,

Ø  François Roussiau, revue de presse de La Jeunesse morte,

Ø  Jean-Kely Paulhan, Lucien Bourgeois ou le refus de parvenir, sous réserve,

Ø  Deux articles du Figaro, en septembre et novembre 1934 (André Rousseaux + L’homme qui lit) sur Guéhenno

Ø  Jean-Kely Paulhan, Drieu la Rochelle et Jean Paulhan, compte rendu de leur correspondance, sous réserve,

Ø  Entretien entre Jean-Claude Zylberstein et Jean Guéhenno sur Jean Paulhan, sous réserve,

Ø  Discours inédit de distribution des prix prononcé par Albert Thibaudet en 1909, sous réserve

Ø  Réflexions de Thibaudet sur Michelet et L’Evangile éternel  de Guéhenno dans Candide 1927,

Ø  Jacques Thouroude, « Quelle tempête ! » Jean Guéhenno dans la bourrasque de mai 1968, 

Ø  Jacques Thouroude, Hercule et Prométhée [sur des caricatures concernant Guéhenno],

Ø  Walter Wagner, Solitude de Guéhenno, ne peut pas être accepté en l’état, doit faire l’objet d’une lettre à l’auteur lui demandant de remanier son texte, Guy Sat se charge de cette démarche.

Ø  Publication des trois nouvelles de lycéens récompensées lors de notre concours en juin 2018,

Ø  Compte rendu de L’Indésirable, Gallimard, de Louis Guilloux. Qui s’en charge ? Pas de réponse positive.

 

Jean-Kely Paulhan nous a communiqué :

  • le devis de la maquettiste pressentie, pour améliorer la présentation et la visibilité de nos cahiers (800 €);
  • le devis de l'imprimeur espagnol avec lequel pour le moment elle travaille (720 €);
  • le devis de l'imprimeur Jouve qui avait composé notre dernier numéro (1 744,26 €);
  • le devis de la maquettiste pour le travail qu'elle effectuerait pour chaque nouveau numéro (500 €).

Remarques sur ce dernier document : nous n'aurions plus aucun contact direct avec l'imprimeur, la maquettiste, qui est aussi éditrice, étant notre seule interlocutrice et se portant responsable de l'édition définitive, adressant à l'imprimeur un pdf définitif ; sur ce dernier devis, j'ai demandé qu'il soit diminué, en faisant remarquer qu'il correspondait à un gros travail effectif, que nous ne discutons pas, mais que ce travail s'inscrivait dans le cadre d'une maquette déjà élaborée.

Jean-Kely Paulhan souhaite que nous ayons un résumé de chaque article en français et en anglais afin d’être lisible sur le site Cairn.

Une démarche va être entreprise auprès de la DRAC afin d’obtenir une éventuelle aide pour le financement de l’édition de ce cahier.

 

 

3 - Informations et communications, et site internet

Sur le principe, les informations font l’objet préalablement d’une validation par le bureau ; de même que notre communication à destination de la presse, surtout locale.

Audience du site Internet du 19 juillet 2016 au 23 mars 2019 :

  • Utilisateurs : 3254, soit 102/mois (91 au 18 octobre 2018). Le concepteur du site, Pierre Lancien, précise que s'agissant d'un site de niche (spécialisé), l'audience normale est de 100 visiteurs/mois
  • Taux de rebond : 59,66 % (57,21 % en 2018). Il continue de progresser (taux moyen : 40 à 60%). A surveiller.
  • Nationalités : France : 1902 utilisateurs (70,47 %) ; États-Unis : 434 utilisateurs (16 %) contre 195 en 2018 (sans doute : Amérique) ; Corée du Sud : 136 ( 5,01 %) ; Grande Bretagne : 69 (2,54 %).
  • Liens : 11 associations littéraires, dont 5 cotisations croisées.
    10 autres associations, dont La Sirène et les Amis des Verriers, en projet, le Cercle de généalogie.

Des suggestions sont formulées par les partenaires associatifs présents, en vue d’améliorer le fonctionnement du site dans ces aspects techniques et financiers.

 

 

4 - Bilan des actions menées par notre Association

Pour la troisième année consécutive, les Amis de Jean Guéhenno étaient présents au Salon de la Revue, qui se tenait les 10 et 11 novembre 2018, Halle des Blancs-Manteaux à Paris, dans le quatrième arrondissement (48, rue Vieille-du-Temple).
Cette présence est importante pour notre association, car elle permet de rencontrer d'autres associations littéraires. Ainsi, cette année nous avons eu des échanges avec :

  • la Fédération nationale des Maisons littéraires,
  • les Amis de Jean Proal qui nous ont confié une lettre de Jean Proal (cette lettre figurera dans nos prochains Cahiers)
  • les Études camusiennes,
  • les Amis de Jean Giono,
  • les Amis de Saint-Pol Roux…

 

Par ailleurs, il convient de souligner notre participation du vendredi 9 au dimanche 11 novembre 2018, aux commémorations organisées dans le cadre du centenaire de l’armistice.

Après avoir participé à différentes réunions avec le comité d’organisation, nous avons été présents physiquement aux différentes manifestations.

Le vendredi 9, Centenaire de la jeunesse, 500 élèves, à l’initiative du lycée Guéhenno, rejoint par les collèges Sainte-Marie et Mahatma Gandhi, les écoles Duguesclin et la Forairie ont lu des poèmes, des témoignages de poilus, des lectures de textes avec l’accompagnement musical de la classe orchestre du collège Gandhi.

Samedi 10, messe et cérémonie au cimetière du Bon Pasteur. Le Souvenir français et la Ville de Fougères, les associations patriotiques et des élèves fougerais ont rendu hommage aux Fougerais morts lors de la Grande guerre.

Dimanche 11 novembre, cérémonie officielle, Place Aristide Briand, avec des lectures d’extraits de l’œuvre de Guéhenno en lien avec le quarantième anniversaire de sa mort

Le 21 décembre dernier, à l’invitation de M. Bertrand Cabioch, proviseur du lycée Jean Guéhenno, à l’occasion du quarantième anniversaire de la mort de Jean Guéhenno, nous avons assisté à une animation artistique combinée autour de lectures, de musique instrumentale, de dessins de portraits, des fresques et d’une exposition photographique. Elle avait un sens profond pour l’Association.

Le 2 février dernier, à l’invitation du conseil de quartier, Paron, Orrières, Écartelée, et Bonabry, notre association a proposé une déambulation afin de rendre hommage à Jean Guéhenno toujours dans le cadre du quarantième anniversaire de sa mort. Nous avons souligné sa présence et sa mémoire sur les lieux de son enfance par la découverte de rues, de maisons, de cours, où vivaient notre Fougerais et sa famille. Ce cheminement avait été conçu par Claudine et Patrick Bachelier, des extraits de son œuvre étaient scénarisés et lus par Claudine Bachelier, Michel Malle, Rachel Corné et Guy Trémion de la compagnie de théâtre La Balosse. Trente-deux personnes ont participé à cette promenade littéraire. Elles purent se restaurer, et surtout se réchauffer sur l’Esplanade des Chaussonnières après cette déambulation auprès de stands tenus par des bénévoles du conseil de quartier.

Le 24 octobre, notre association a présenté un diaporama animé de lectures, et nous ont échangé sur la vie, l’œuvre, l’engagement avec les membres présents de l’association Art Plus.

Notre présence par l’intermédiaire de François Roussiau à l’assemblée générale de La Sirène le 2 février dernier. Liliane Jamin, représentante de l’association La Sirène, souhaite une coopération avec notre association notamment au cours de l’été prochain dans le local qui leur est affecté tous les ans à proximité du Château de Fougères. Il pourrait être envisagé des lectures (dans le petit train touristique à raison d’une ou deux fois par semaine), la présentation de notre association, de Jean Guéhenno et de sa famille à Fougères, et la diffusion d’un DVD.

Notre présence par l’intermédiaire de Michel Malle à l’assemblée générale du Coordination des actions culturelles (CAC), mardi 5 mars. Il précise qu’il s’est abstenu lors du vote de la validation des comptes 2018 du CAC, dans la mesure que l’Association n’avait validé à l’assemblée générale de 2018, l’augmentation du montant de la cotisation. Cette dernière augmentation de 30 à 35 € a été décidée unilatéralement par les instances propres du Cac.

Conférence avec l’aide d’un diaporama par Patrick Bachelier et lectures d’extraits des œuvres de Guéhenno à l’exposition « Les gens célèbres du Pays de Fougères » organisée à l’initiative du Cercle Généalogique du Pays de Fougères, et prévues les 30 et 31 mars 2019 au Couvent des Urbanistes.

 

 

5 - Écriture du projet associatif

Les membres du bureau se proposent d’en écrire le contenu avant de le soumettre ultérieurement aux instances associatives. Ce document servirait de trame en terme d’orientation et de projets d’actions pour les trois prochaines années.

 

 

6 - Projet soumis par André Serrand (membre de notre Association)

André Serrand souhaite organiser, par l’intermédiaire de notre association et en partenariat avec les lycées de Fougères, des débats avec les lycéens autour de trois rubriques : littérature, politique et religion au rythme d’un débat par trimestre sachant qu’il y aurait deux moments, l’un en journée pour les lycées et l’autre en soirée à destination d’un public d’adultes. Deux invités, spécialistes des thèmes retenus seraient appelés à débattre. Un groupe serait formé pour l’organisation : 2 membres de l’association et 3 personnes représentant les établissements scolaires. Le débat serait de 1h45, lancé avec la lecture d’un texte de Guéhenno (15 minutes). Les deux invités interviendraient (60 minutes) et un débat s’ensuivrait avec la salle (30 minutes).

L’idée serait de faire connaître Guéhenno comme enseignant, écrivain, qui est toujours d’actualité concernant certains sujets et à convier le citoyen à écouter, réfléchir, discuter, agir…

Ces débats tourneraient, entre autres, autour des différentes idées que Guéhenno a défendu au cours de sa vie avec le concours de spécialistes.

Michèle Mourot-Laborne soumet l’idée d’exploiter la parole recueillie d’anciens ouvriers via l’association La Sirène. Maria Kouyaté, qui a participé à la déambulation du 2 février dernier (voir ci-dessus), a remarqué le fort intérêt porté par un jeune garçon au cours de ce moment découverte. Cela peut signifier une vraie curiosité par certains jeunes à Guéhenno, à son parcours et à son oeuvre.

Michel Malle note qu’un débat par semestre pourrait être retenu. Claude Delafosse souligne combien l’éducation nationale est actuellement bouleversée et que la présence de proviseurs, voire d’inspecteurs généraux pourrait être utile à ce débat pouvant être initié à partir des écrits de Guéhenno afin d’effectuer la comparaison entre deux époques.

 

 

7 - Projet de Gérard Fourel (Fougères l’ouvrière)

Gérard Fourel, – photographe et auteur de livres sur le passé ouvrier de Fougères –, ainsi que le cinéaste Marc Weymuller, souhaiteraient que des extraits de livres de Guéhenno soient lus pour enrichir le projet de film, « Au pied de la machine ». Film documentaire de 90 minutes autour de collecte de témoignages. C’est aussi un voyage dans les images et les mots. Le début du siècle a été méticuleusement documenté par de très nombreuses cartes postales, faisant l’écho aux récits de Jean Guéhenno.

Patrick Bachelier répond qu’il nous sera facile de fournir des extraits d’œuvres de Guéhenno répondant à leur demande. Un choix sera fait par les membres du Bureau.

 

 

8 - Compte rendu des réunions
avec M. le Maire, Louis Feuvrier et l’adjointe à la culture, Mme Evelyne Gautier-Lebail, et avec les animateurs du Patrimoine et leur Directrice (23 janvier et 14 mars)

 

Nous avons eu le 23 janvier dernier un rendez-vous avec M. Louis Feuvrier, maire, et Mme Gautier-Lebail, maire-adjointe à la culture. Ils nous ont confirmé l’aide de la ville pour soutenir nos différents projets.

Le 14 mars nous avons été reçus par Mme Evelyne Charrier, directrice générale adjointe et directrice de la vie associative sport et culture, Mme Evelyne Gautier-Lebail, adjointe à la mairie, déléguée à la culture, au patrimoine et au tourisme. Elles étaient accompagnées par Élise Balch, la nouvelle responsable du service Patrimoine et tourisme, et Samuel Linard, animateur de l’architecture et du patrimoine.

Sur l’évolution et perspective d’actions menées par les services du patrimoine et de la culture nous ont été exposées les différentes actions envisagées autour du CIAP’S.

Jean Guéhenno sera le fil rouge dans le CIAP’S, au travers de sa vie personnelle et de son parcours d’écrivain, d’intellectuel, etc

Le service Patrimoine fait régulièrement des acquisitions d’œuvres ou de manuscrits de Guéhenno. La vie et l’œuvre de Guéhenno serviront à la création d’un parcours littéraire dans la ville. Ce même service élaborera un projet pédagogique à destination de lycéens lors de visites, mais aussi pour des enfants hors période scolaire et pour des résidants en foyer.

 

Concernant les actions, il est aussi prévu une rénovation du parcours littéraire auquel nous serons associés. Des expositions d’art contemporain à thématiques, des installations éphémères...

Des rendez-vous nationaux, tel le printemps des poètes, un salon littéraire thématique feront l’objet d’une étude.

Il pourrait être envisagé une rencontre trimestrielle, sous la forme d’échanges et de conversations style « Salon de Juliette ».

 

Communication d’Évelyne Charrier du 19 mars 2019 :

Calendrier prévisionnel indicatif du projet CIAP’s  pour les phases de conception muséographique, sous réserve de validation par le futur assistant à maîtrise d’ouvrage, dont une des premières tâches sera la mise à jour du rétro planning du projet et de préparer le concours de maitrise d’œuvre architecturale et scénographique.

Juin 2019 : choix de  l’assistant à maitrise d’ouvrage.

Septembre 2019 réunion du Comité scientifique.

Novembre 2019 : réunion du comité scientifique

Début  2020 : choix de l’équipe de maitrise d’œuvre après concours (architecte et scénographe).

Le déroulement des travaux est prévu entre la fin 2020 et l’année 2022, avec une inauguration en 2022.

1er semestre 2020 : établissement du programme muséographique détaillé, travail avec le comité scientifique et les historiens concernés (associations notamment) afin de définir les contenus muséographiques précis.

En outre, il nous a été remis l’inventaire des pièces et documents disponibles en possession des Archives municipales concernant le Fonds Guéhenno.

 

 

9 - Questions diverses

Souhait que l’association poursuive son travail de coopération avec le lycée Jean Guéhenno.

De mener une démarche pour favoriser l’adhésion de nouveaux membres et de penser au renouvellement à terme de membres du bureau.

Jacques Thouroude émet l’hypothèse de créer une journée dédiée à Jean Guéhenno par an.

Jean-Kely Paulhan réitère son idée d’organiser l’assemblée générale à Paris tous les 3 ans.

 


Vous aimerez aussi…